Archives du mot-clé sondage

Sondage IFOP : la finance responsable de la crise pour 52% des français

sondage-fromagehttp://www.lejdd.fr/Economie/Actualite/Sondage-exclusif-Ifop-JDD-53-des-Francais-revoltes-face-a-la-crise-411067/?

A travers cette enquête on mesure l’impact de la crise  sur le moral des français qui considèrent que la sortie de crise n’est pas pour demain Quant aux causes de cette crise, les sondés fustigent les acteurs financiers et économiques. Près de 52% des Français estiment que les marchés ou les banques sont responsables de la situation. Le gouvernement vient en seconde position (avec 26%) L’Union européenne n’est en revanche pas pointée du doigt – seuls 10% des Français la considèrent responsable de la crise actuelle. « Paradoxalement, alors que leur attachement à l’UE est souvent ténu,  les Français sont pour plus d’Europe », selon l’analyste Ifop. Pour preuve, une majorité d’entre eux valident la création d’un ministère commun de l’économie.

Sondage et fait du prince

En guise de commentaire de l’article de R Rochefort, député européen du MODEM sur les sondages élyséens http://www.mouvementdemocrate.fr/actualites/rochefort-reaction-sondages-elysee-170709.html

Début août 2009 à Casablanca au Maroc, des policiers investissaient une imprimerie avec l’ordre de détruire les exemplaires prêts à la distribution du magazine indépendant « Tel Quel » ( LM du 4 et 5 août 2009) : ils agissaient sur ordre du pouvoir politique et sans autorisation de justice. Cet hebdomadaire relatait les résultats, pourtant favorables, d’un sondage d’opinion sur les dix années de règne de Mohammed VI roi du Maroc. Le magazine avait eu le tort de titrer dans son édition du 1er Août : «  le peuple juge son roi ». Comme le disait le chef de la police de ce pays : « un sondage sur la monarchie est inconcevable ». En oserais-je demander les raisons à ce haut dignitaire du régime, qu’il me répondrait que la personnalité du roi est sacrée et que toute légitimité procède de lui. Ainsi, c’est clair et d’une logique implacable : en monarchie le roi ne peut être jugé par son peuple.

De l’autre coté de la méditerranée, en France, a t-on plus de considération pour le peuple qui s’est affranchi de la monarchie depuis belle lurette ? En principe oui. Aujourd’hui notre Constitution règle le jeu démocratique par le gouvernement du peuple par le peuple, pour le peuple. C’est clair, et notre démocratie est fondée sur un socle de libertés et de droits garantis par l’Etat de droit, ce qui caractérise nos institutions démocratiques. Plus cet Etat de droit puise sa force dans la loi, plus il est respectable et respecté. Néanmoins le bât blesse chaque fois que le jeu démocratique est vicié, ou détourné par ceux là mêmes qui devraient le protéger.

Que penser alors de ces autres sondages qui font également grand bruit ( LM 31 Juillet et 8 Août 2009) dans notre pays, ceux pointés par la Cour des Comptes, commandés par l’Elysée à hauteur de 1,5 millions d’euros, financés par l’argent public et pour quelle utilité publique ? Certains mauvais esprits diront que leur publication auprès de médias sélectionnés ( Le Figaro et LCI ) relève d’une volonté d’instrumentaliser l’opinion notamment en période électorale, d’autres mettront en doute la rigueur et l’objectivité des sondeurs, et la déontologie du prestataire de service, l’Institut de sondage (Opinion Way) . Plus sèchement la Cour des Comptes y voit quelques entorses au droit des marchés publics, mais selon l’adage inversé, pas d’auteur pas d’infraction, l’événement sera vite oublié, une amnésie sous forme d’amnistie.

En résumé d’un coté un sondage interdit et un peuple soumis, de l’autre des sondages avalisés et un peuple instrumentalisé, et dans les deux cas par le même fait du prince. Mais  ce qui est cohérent dans la situation marocaine ( sans doute en mutation) est intolérable ici,  la démocratie, le droit et la justice ont vocation à régner plutôt qu’à déserter.

Le Mouvement démocrate est à sa juste place lorsqu’il traque le fait du prince ouvrant sur les abus et le mépris du peuple : le mal est si profond qu’il gangrène la vie démocratique et se répand comme une tache d’huile sur les petits potentats locaux. La manière d’exercer le pouvoir à tous les échelons signe la démocratie dans laquelle nous vivons et il n’est pas sûr que les mœurs politiques françaises soient exemplaires à cet égard à l’interne comme à l’externe des partis politiques, les petits ou les gros , les anciens ou les nouveaux.

Christian nannini VPmodem30

Blog média social http://monpostdemocrate.lesdemocrates.fr/

Blog perso http://christian.nannini.free.fr/ ou http://www.monpostdemocrate.eu

Compléments

LM du 050909 revient sur cette affaire du sondage marocain « interdit » de publication selon la volonté du monarque. Le magazine Tel Quel avait demandé à la justice marocaine de reconnaître  l’illégalité de la saisie à l’origine de la destruction des quelques 100 000 exemplaires  contenant le sondage favorable mais sacrilège réalisé , en partenariat avec Le Monde, sur l’action politique du roi. Le directeur du Magazine M Ahmed BENCHMESI est renvoyé dans les cordes, sa contestation est rejetée, au motif  » que c’eùt été  improductif de l’invalider  (la saisie) puisque de toute façon, les exemplaires saisis avaient déjà été détruits » autrement dit la voie de fait prime la loi , qui a dit que la liberté de la presse est le baromètre de la démocratie ? que dire alors de l’indépendance des juges ?

26/10/09 Le blogmodem « la regle courbe«  revient sur les regles des marches publics et comment on s’y assoit dessus en haut lieu

http://droit.lesdemocrates.fr/2009/10/26/l’executif-et-le-droit-des-marches-publics-du-mieux-et-du-pire/