Archives du mot-clé nicolas Hulot

Nicolas HULOT-YOLO , lobbyste de la COP 21 ou futur président de France

Aux élections présidentielles de 2012, Nicolas Hulot ( aprés avoir perdu les primaires chez EELV)  a voté pour Jean Luc Mélenchon, le porte parole du Front de Gauche . A l’été 2015 Mélenchon termine son discours de clôture au remue méninges du Parti de Gauche par le   »Osons » tiré d’un mot de Saint Just  et principe fondateur de toute  révolution citoyenne.

A l’approche de   la conférence internationale sur le climat (la  COP21,) qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre Nicolas Hulot reprend lui aussi à son compte le même vocabulaire révolutionnaire. Nommé « envoyé spécial pour la protection de la planète  » par F Hollande , au lendemain des présidentielles, il vient de publier un nouveau manifeste pour l’écologie et choisit d’intituler son ouvrage   « Osons, plaidoyer d’un homme libre »  puis  lance en même temps  , via sa fondation , une pétition qui contient une injonction significative  » Chefs d’Etat , Osez ». Il invite tous les citoyens du monde à signer cet appel au courage politique , à la responsabilité politique des dirigeants de ce monde pour qu’ils mettent fin à l’  » ordre cannibale »  qui afflige la planète . « J’ ai vu le vivant disparaître comme le sable dans la main » écrit -il et il poursuit  » Osons reprendre la main sur une industrie de la finance qui ignore l’intérêt général, osons dénoncer ces marchés qui se régalent de la rareté qu’ils créent. Brisons cet ordre cannibale  »  

Pas question, pour Nicolas Hulot  que le rassemblement des chefs d’Etat à Paris soit un échec comme celui de la conférence de Copenhague en 2009 . Pas question que les responsables politiques du monde entier se défilent face à l’urgence climatique. La pétition exhorte  les chefs d’Etat à prendre les décisions indispensables pour contenir le réchauffement climatique. On n’est pas très sûr , semble-t-il, du résultat des négociations. Un quart des Etats parties à la Conférence sur les 195 que compte l’ONU (  Organisation des Nations UNies ) n’ont pas donné leurs contributions sur les mesures qu’ils envisagent de prendre pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ( c’est le cas du Canada dont le dirigeant actuel , le premier ministre conservateur Stephen Harper semble méconnaitre les enjeux écologiques planétaires ) Les engagements des autres Etats seraient insuffisants pour contenir  une hausse des températures à 2 °C  d’ici la fin du siècle ( objectif fixé par la convention internationale sur le climat) .

Nicolas Hulot se transforme dans un clip déconnant publié le 7 octobre qui a fait le buzz chez les  jeunes internautes,  en un Nicolas Yolo qui appelle à signer la pétition de la fondation Nicolas Hulot  et qui ose dire aux Chefs d’Etat ,  » Osez et montrez nous qu’on ne vous a pas élus pour rien  » En France on n’est pas nommé  » envoyé spécial pour la protection de la planète  » pour rien, nom d’une pipe!!!

Bref , quoiqu’il en soit , il y a , comme qui dirait , un alignement des planètes non pas entre  Hulot  et F Hollande mais entre  Hulot et Mélenchon 

 Impression confirmée , lors de l’interview donné le lendemain  sur France Inter , par N Hulot lequel Interrogé par P Cohen  précise le sens de sa pensée : passer du libre échange au juste échange.( paroles d’un homme libre) 

« Nous n’avons aucune chance de résoudre les enjeux humanitaires, climatiques, de solidarité tant que le modèle économique reste à l’identique . Prospérer sans croître, c’est toute l’équation à laquelle nous sommes condamnés On aurait besoin de mutualiser toutes les intelligences. »(…)Nous n’avons absolument aucune chance de résoudre les enjeux humanitaires et climatiques tant que […] 1%  ( de la population ) de la planète capte 99% de la richesse du monde »

Comment faire  pour inverser la tendance?

Je peux faire le choix d’imaginer dans ce rôle en France,  Hulot et Mélenchon, le premier Président et VRP d’une France Ecolo, le second premier ministre et garde des « sceaux » financiers  tous deux aux manettes d’une République parlementaire et sociale. Je peux faire le choix d’imaginer  ces deux hommes capables de changer les régles du jeu en Europe,  créer des alliances au Sud ( avec l’Italie , l’Espagne , le Portugal, la Gréce ) qui ne sont pas forcément celles du Nord entrainé par l’Allemagne  tournée vers les pays d’Europe centrale, les pays scandinaves ou les pays Baltes , le tout au sein d’une Europe (avec l’Angleterre sans la Turquie) qui préserve le standard démocratique européen sur le continent ainsi qu’une prospérité écolo( sans excès, sans gaspillage, sans danger.)

Qui disait que la fiction c’est déjà du réel ?

PENSEZ A SIGNER LA PETITION DE N.HULOT-YOLO C’est ICI

CHAQUE SIGNATURE COMPTE  alertez vos réseaux 

Mise à jour 15/10/2015 : interview de N .Hulot sur Le Monde Médias. A nouveau  il fait du changement de notre modèle économique un impératif catégorique pour le monde de demain  et demain ça commence aprés la conférence de Paris.Il y a urgence, et l’implication populaire peut donner confiance aux dirigeants , voilà ce que nous dit Hulot

Mise à jour 1/11/2015

Nicolas Hulot, président de la Fondation Hulot: " je vote pour les idées"

Ce billet fait suite au précédent intitulé « la re-fondation de N hulot n’est pas tout à fait achevée où je m’interogeais sur son repli apparent aprés la défaite aux primaires vertes et sur son engagement dans la campagne présidentielle de la gagnante Eva Joly, laquelle n’arrive pas à décoller des 2 % d’intentions de vote ce qui à une vingtaine de jours du premier tour de scrutin n’est pas de bon augure pour les écologistes les verts. On sait maintenant que N Hulot a décidé de se retrancher derrière sa Fondation pour faire des propositions aux hommes politiques pour sortir de la crise ou l’affronter dans des conditions appropriées à l’urgence ecologique

Ce lundi 2 avril 2012 (8h40) Nicolas Hulot sur France Inter ( comme sur France 2 la veille ) a exprimé son désarroi de voir l’urgence écologique peu débattue dans la campagne présidentielle malgré ses avertissements  moulte fois répétés au cours de ces dernières années et notamment depuis son pacte écologique signé en 2007 par les principaux candidats aux elections présidentielles de l’époque.

Aujourd’hui persuadé qu’il est d’un changement nécessaire de notre modèle économique, il dit « bravo » à l’idée de   planification écologique exprimée par Jean-Luc Mélenchon et il ajoute  » Le système économique néolibéral, compte tenu de la finitude de nos ressources est une arme de destruction massive » Il part en guerre aussi contre ce qu’il appelle  » l’industrie financière spéculative » dont il faudrait se débarasser au plan européen par le biais d’un fléchage des investissements écologiques sur le continent et un basculement de la fiscalité dans ce sens par les Etats européens.

A la question de savoir s’il votera pour Eva Joly,candidate des verts , il préfère camper sur une position non partisane affirmant que  » l »écologie est en dessus des partis » Il ajoute  » je vote pour la Planète » Certes fait remarquer le journaliste, il n’empêche que les idées vers lesquelles vont  ses préférence ne sont pas très éloignées de l’approche sociale et écologique du changement souhaité par Jean Luc Mélenchon et le Front de gauche (voir le tract ecologie du Front de gauche).

Mon commentaire

La différence entre les deux hommes est dans l’expérience et la connaissance des rapports de force. Pour JL Mélenchon, le passage obligé  c’est l’affrontement avec l’oligarchie financière qui ne cédera rien face à la volonté de métamorphoser le système sur lequel elle s’appuie . On se prend donc à imaginer un débat entre Mélenchon et Hulot où tout cela pourrait être mis en ordre devant les électeurs .Il reste 20 jours pour y penser.

www.franceinter.fr

Première partie: l’interview


Nicolas Hulot par franceinter

Les questions des auditeurs


Nicolas Hulot par franceinter

MISE A JOUR avec l’entretien de N Hulot publié le 8-9 avril (LM) et mon commentaire

Lors d’un entretien accordé aux journalistes du  Monde et publié le  8 et 9 avril 2012, Nicolas Hulot revient à la charge . La faiblesse des intentions de vote en faveur de Eva Joly le conduit à penser sans en faire une question de personne que le message d’EELV n’est pas suffisamment audible. Il regrette cet état de fait dans la campagne présidentielle, mais surtout il déplore de voir que les grandes formations politiques ne sont pas acquises ou converties à l’écologie malgré la réalité des enjeux écologiques qu’ont mis en lumière les différents travaux d’experts tant français qu’internationaux.

Que faire ?  N Hulot ne voit aucune remise en cause du modèle économique, tout est repartit comme avant. Mais il a cependnt le tort de croire que « la Finance a construit un système en marge de l’économie réelle  » et qu’il suffirait de la réguler , somme toute de la responsabiliser .

Je ne partage pas ce point de vue comme bon nombre de spécialistes de l’économie : il est en effet plus juste de dire que l’économie réelle est en constante connexion et interaction avec la finance . La faible croissance ou la récession est à mettre en rapport avec les produits financiers pourris qui sont à l’origine de la crise , une crise de croissance , plus une crise du mode de croissance . Une telle analyse permet alors de prétendre valablement que notre modèle économique doit être remis en cause . Mais il s’agit d’une pure incantation si l’on ne choisit pas d’affronter la finance , comme le propose JL Mélenchon . Voilà pourquoi le discours écologique n’est pas audible qui ne va pas jusqu’à l’affrontement avec les puissances de l’argent qui s’accrochent au statu quo. Comme le rappelle excellemment N Hulot , tous les signaux sont au rouge ( ( le climat, la biodiversité, l’état des océans …) qu’il choisisse donc le rouge de la révolution citoyenne du Front de gauche au lieu de se lamenter sur la myopie des discours des grandes formations politiques à laquelle il participe , à l’insu de son plein gré !!!