Pour Corinne Lepage candidate à la présidentielleF Bayrou se fout de l'écologie

Lepage01-482x240
Corinne Lepage ( centre droit) revendique un caractère global à son projet de transformation écologique exposé dés 2010, projet qu’elle accepte  désormais de situer au centre gauche du paysage politique actuel : selon elle, le changement de cap pour le 21 ième siècle passe en France par la mise en  cohérence de l’ écologie, de la démocratie et de la République  avec un nouveau modèle de développement économique qu’elle n’ose pas qualifié d’antilibéral par crainte d’être étiquetée du coté des utopistes révolutionnaires plutôt que du coté des   pragmatiques e. Son ambition est de faire entendre sa voix comme femme politique du centre, au service du changement de cap qu’elle préconise , l’écologie politique et d’acquérir au premier tour une marge de manoeuvre pour aprés le second tour.

Au centre, elle élimine F Bayrou qui se fout de l’écologie. Elle est d’avis ( que nous partageons ) que F bayrou ne passera pas le premier tour . Ex-fondatrice du Modem elle a quitté le Modem  à cause de l’imposture de F Bayrou , c’est  tout sauf un démocrate ( il aime penser et décider à la place des autres) encore moins un écologiste convaincu ( « c’est pas sa tasse de café « ) On avait bien noté que F Bayrou, qui prône le rassemblement des français sur sa bonne tête, avait été incapable de cimenter l’unité fondatrice qui était celle du Modem à l’origine entre Cap 21, le parti écologiste de Corinne Lepage et l’ex-udf , le parti de F Bayrou rebaptisé Modem ( voir Précis de décomposition avancé à l’usage du Modem avril 2010)
En effet F Bayrou est un illusionniste , c’est le chevalier blanc de la scène politique, le Mahomet catholique, grand guide devant l’éternel de l’humanité à la dérive, pourfendeur de l’UMPS ainsi que de la pédophilie dont il a accusé l’écologiste Daniel Cohn Bendit au cours d’une fameuse émission télévisée qui n’a pas été à son avantage. il a pris l’habitude de se placér , avant d’attendre d’être élu, au dessus des partis ce qui lui permet ,de là haut , de distribuer comme une agence de notation en bon libéral qu’il est, bons points aux uns et mauvais points aux autres. Si vous lui parlez d’écologie ou de référendum , il tourne la tête , si vous lui parlez d’union nationale  , il sourit et son shadoow cabinet s’ébroue   » Bayrou , Président » . Ce n’est pas sans talent qu’il se présente devant les électeurs en proposant un pacte national face à la guerre économique dans laquelle nous a plongé le libéralisme actuel : il en accepte les diktats  qui commandent de faire subir aux peuples du continent européen des politiques d’austérité dont il précise la rigueur comptable pour la France : 5% de reduction des dépenses publiques et 5% d’augmentation des contributions . Il est moins prolixe sur les moyens de sa politique économique face aux puissances de l’argent que les gouvernements précédents ont préféré ne pas affrontér et qui nous ont conduit à la crise .  A ce stade il prend les habits du Général De Gaule, il demande au peuple de lui faire confiance sans dire avec le panache de De Gaule que « la politique de la France ne se fait pas à la corbeille » En cela il peut nous abuser . Si le monde bouge à cause des enjeux écologiques, il n’en fait pas une priorité en cela il se trompe et nous trompe .
Corinne Lepage qui l’a pratiqué à l’interne,  n’hésite pas à pronostiquer qu’il ne sera pas présent  au second tour, donnant raison à Daniel Cohn Bendit qui lui avait prédit « Tu ne seras jamais président, mon pote » Corinne Lepage et Daniel Cohn Bendit , tous deux défenseurs de l’écologie politique sont sur la même longueur d’onde , Bayrou souffre d’un déficit d’élan écologique auquel aspirent nos concitoyens . Les paris sont ouverts. En attendant écoutez la vidéo de Corinne Lepage .

VIDEO à partir de l’indice 6.15
Vient de sortir le livre
deficit_public
Aprés » La vérité sur le nucléaire » sous titré le choix interdit publié par Albin Michel en mai 2011