Horte …feux sur les Roms ( suite)

ROMSromsgrand

En complement  sur la question des roms traitée sur ce blog ICI et LA .

Par décision en date du 4 novembre 2010, la conseil constitutionnel , saisi par l’opposition socialiste , a censuré un accord de coopération franco roumain négocié entre les Etats depuis 2006, et ratifié le 12/10/10 par l’assemblée nationale .

La loi facilitait le renvoi des mineurs roumains isolés ( jeunes errants étrangers sans attache familiale sur notre territoire ) vers leur pays d’origine sous la houlette du Procureur de la République, sans présentation préalable devant le juge des enfants . Aucune voie de recours ne permettait alors de contester ce rapatriement vers la Roumanie décidé par le seul procureur de la république. Il n’en fallait pas moins pour que les Sages du conseil constitutionnel  censurent dans toutes ses dispositions cette loi qui a été adoptée en pleine polémique sur les Roms . La connivence des députés de la majorité avec l’équipe gouvernementale est telle qu’ils  s’asseoient sans état d’âme  sur les principes fondamentaux de la République, alors même que l’opinion publique était alertée sur la  situation des roms sur le continent européen et sur le possible traitement discriminatoire qu’ils subissaient en France par la pratique des expulsions collectives organisées par le Ministère de l’Intérieur.

Bien sûr , notre secrétaire d’Etat aux affaires étrangères savait qu’il y avait un problème ( LM §/11/10) Et alors? ça veut dire quoi qu’il le savait ? Eh bien je vais vous le dire  …. IL  S’EN MOQUE . Ce qui est plus drôle (?) c’est que dans la même période il devait justifier devant la commission européenne de la façon dont il traitait les Roms présents sur le territoire français, sans avoir transposer la directive européenne relative à la libre circulation des citoyens européens dans l’Union européenne .

Il n’est pas sûr qu’un nouvel accord au sujet des jeunes errants roumains puisse être négocié avec les représentants de la Roumanie qui semblent vouloir se défausser de la difficile intégration de cette ethnie particulièrement « ingérable » selon eux .

L’intervention du conseil de l’Europe par sa “déclaration de Strasbourg” du 20 octobre 2010, et les mesures prises en faveur de l’intégration de Roms sur le continent européen est bien la marque qu’il s’agit d’un probléme collectif  où  chaque Etat  doit agir dans l’interêt de cette population et de la façon la plus progressiste possible , à l’avant garde des valeurs protectrices des minorités.

Nos Sages ont eu raison de censurer la majorité UMP , et le gouvernement a eu tort de se faire remonter les bretelles de cette façon. C’est pas bon pour l’image de la France .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept × = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>