Thomas Picketty: « Dans le fond, Macron et Mekel ne veulent rien changer d’essentiel à l’Europe actuelle » LM du 10-11 juin 2018

Piketty, né en 1971, professeur d’économie, récompensé en 2002 du prix du meilleur économiste de France, auteur à succès en 2013 du  livre Le Capital au XXIe siècle déplore dans une nouvelle tribune publiée dans le Monde de voir l’axe Paris-Berlin , moteur de la construction de l’Union Européenne actuelle, impuissant à refonder l’Europe sur des valeurs de solidarité.

1) Pour l’économiste , la nouvelle gouvernance  européenne prônée par Macron reste floue Elle concerne la zone Euro : un ministre des finances à la tête de la zone euro dotée d’un parlement responsable du vote d’un budget ambitieux . Quelle composition de l’assemblée nouvelle , quel impôts pour financer le budget, quels pouvoirs du ministre ? Le chantier est ouvert pour le chef de la République  mais on ne peut se cacher que  Berlin et Merkel sont peu enthousiastes aux réformes sauf à transformer  le M.E.S ( le mécanisme européen de stabilité budgétaire qui masque une politique austéritaire) en F.M.E ( fonds monétaire européen  dans la lignée du F.M.I avec un pilotage allemand et une techno-structure bancaire au service d’un néolibéralisme dur sur le terrain économique

Selon Piketty,  les 4 pays de l’Union , la France , l’Allemagne, l’Italie , l’Espagne qui forment  » à eux seuls les 3/4 du PIB et de la population de la zone euro » pourraient se mettre d’accord pour débloquer la situation . Cela suppose que l’Allemagne abandonne symboliquement son hégémonie dans des institutions rénovées, plus démocratiques .Mais elle n’est pas prête à lâcher le morceau, les dirigeants allemands ayant tendance , pour l’économiste  « à expliquer à leurs  électeurs que les difficultés de l’Europe sont causés par les paresseux du sud ». 

2)L’emprise des discours nationalistes, anti-européens et xénophobes sur les peuples européens s’aggrave. Jusqu’à l’Italie laquelle de tout temps attachée aux valeurs européennes ciment d’ un standard démocratique inégalé dans le monde , vient de mettre au pouvoir un gouvernement disparate soudé sur une chasse aux étrangers comme réponse aux difficultés de gérer les flux migratoires et la crise européenne qui en découle .

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>