Vol de l’argent public en bande organisée

 

sarkozy-gueant-1404404-jpg_1290916_652x284

On apprend que M Claude Guéant est cité à comparaitre devant le juge correctionnel pour recel de détournement de fonds publics commis courant 2002 -2004 dont l’auteur principal n’est autre que l’ancien directeur général de la Police nationale et ex-Prefet de Police de Paris M Michel Gaudin . Trois autres préfets sont poursuivis devant le tribunal pour complicité . Tout ce beau monde travaillait à l’époque au sein du cabinet du ministre de l’Intérieur , M Nicolas Sarkozy dont Guéant était le bras droit et directeur de cabinet . Bref , un bel aréopage de serviteurs de l’Etat mis en cause , de quoi s’agit-il ?

Le ministre de l’Intérieur et son administration dispose officiellement de sommes en argent liquide destinée à faire face à des frais ponctuels d’enquêtes et de surveillance , comme la rétribution  d’informateurs, voire l’infiltration d’agents au sein d’un trafic.

Guéant, nommé directeur de cabinet de N Sarkozy en mai 2002 , considère à son arrivée au Ministère de l’Intérieur , qu’il convient de rétablir la pratique des primes de cabinet abolie sous le gouvernement Jospin quelques mois auparavant . Au sommet de la hierarchie policière il est décidé de détourner à cette fin ( ou de continuer à détourner ) une partie des frais d’enquête et de surveillance et plutôt que d’en faire bénéficier les hommes de terrain privilégier les hommes de cabinet, autrement dit la garde rapprochée du Ministre qui est censé tout ignorer même s’il est le chef suprême de son administration  . D’où l’affaire dite « des primes de cabinet »  l’octroi de primes non déclarées , en dehors des dotations officielles . Il paraitrait que le fisc  aurait détourné , quant à lui le regard sur cette pratique  scabreuse , une fraude fiscale évidemment.

Guéant s’est fait remettre entre 2002 et 2004  par Gaudin la somme mensuelle de 12 000 euros puisée dans l’enveloppe des frais d’enquête de la Police :  il en captait une bonne partie pour lui pour régler en espèces des factures  d’équipement liées à  son appart . C’est d’ailleurs à l’occasion d’une perquisition effectuée à son domicile en février 2013, dans le cadre du financement libyen de la campagne présidentielle en 2002 de son patron , N Sarkozy  que les policiers ont découvert cette série de factures suspectes pour un montant d’environ 47 500 euros . Pauv con !!!  Guéant résume ainsi sa situation, si l’on en croit les journalistes du journal LM du 28 mai 2015 qui retranscrivent le contenu d’une de ses écoutes téléphoniques  . Il est vrai qu’avoir conservé des documents compromettants , c’est pas génial pour un ministre , certains pourraient penser que c’est la tendance à se croire au dessus du panier qui fait disparaitre la faute . Est ce le cas de M Guéant ? Sans doute car depuis 2004, il a gravi les échelons du pouvoir pour devenir un homme d’Etat influent .  Aprés un passage au ministère des Finances  (sic) il devient le secrétaire général de l’Elysée , puis Ministre de l’Intérieur en remplacement de Brice Hortefeux  , lui aussi en délicatesse avec la justice ( qui a plusieurs défauts mais pas celui d’oublier)

Et toujours le même Mentor  , qu’on voit revenir à la vitesse grand V  avec toute sa bande aprés son échec de 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 × un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>