Archives pour la catégorie Nicolas Sarkosy

n sarkosy président de la République 2007-2012 via les thèmes : engagements , discours , actions

14-15 septembre 2012: 5 ans après le Grenelle de N Sarkozy, une Conférence environnementale sous l'égide de F Hollande

AVANT  LA CONFERENCE

Avant l’ouverture de la Conférence , Nicolas Hulot , Président de la Fondation qui porte son nom, déçu par le double langage du sarkozysme     ( » l’écologie, ça commence à bien faire!), ayant soutenu Mélenchon lors des presidentielles, s’est répandu dans les médias pour décliner son message sous forme d’avertissement au gouvernement socialiste : il faut bouger vers la ligne écologiste , qu’elle devienne une priorité.

VIDEO :N Hulot interrogé par Jean Michel Apathie, toujours aussi moqueur.

Extraits : » Pour ceux qui ,à juste titre ,n’ont que le social en tête , il faut comprendre que la crise écologique  occasionnera encore plus de souffrances demain (…) ça  n’est pas une fatalité de céder à l’austérité et de laisser les phénomènes écologiques se développer(…) la fiscalité écologique !  Appuyons-la sur tous les revenus qui ne sont pas issus du travail ( …)

VIDEO Nicolas Hulot chez Christophe Barbier


PENDANT LA CONFERENCE

1 Le Discours d’ ouverture de F Hollande. Parisot: pas contente , Duflot : émue comme à leur habitude


VIDEO çi dessous  ……………………et ……………………..PAPIER  ici en PDF

Et N Hulot, comment  a-t-il reçu le discours de Hollande ?  » c’est un discours assez stimulant dans le contexte actuel, celui d’un véritable désert »( Libé du 16 /09)  » je me sens moins seul «  ( LM 16/09) .Il a 5 ans pour convaincre car la conférence est reconductible toutes les années


2. le discours de cloture de jean Marc Ayrault

VIDEO ici ………….et………..PAPIER  là(PDF)

_cbd7903_0_0

Alors quels sont les engagements du Président  et de son premier ministre, en ce début de quinquennat ? Plein pot écologie !!! Miroir aux alouettes!!!

Après la taxation progressive du gaz et de l’électricité, l’abandon du pesticide Cruiser OSR (intervenus durant l’été) Hollande s’avance à petits pas dans les engagements:une pratique interne et une diplomatie externe . Ce qui ravit les écolos de la majorité présidentielle, ils ont l’écoute , est ce qu’ils auront l’argent .

>>Pas de fracturation hydraulique de notre roche mère pour exploitation des gaz et huiles de schiste et rejet de 7 projets de forage émanant de BNK france ( filiale française de la société américaine BNK petroleum), de l’américain Schuepbach et  la société 3 Legs Oils§Gas, une société de l’Ile de Man, Total société française ( Montélimar).La question de l’expérimentation des forages dans ce domaine reste en suspend … des progrès scientifiques ou technologiques.

>>Pas de prolongation pour la centrale de Fessenhein fermée à l’horizon 2016.

>>Le mix énergétique en ramenant d’ici 2025 de 75 à 50% la part du nucléaire dans la production de l’éléctricité et en relançant les filières des énergies renouvellables, avec en perspective une loi sur la transition énergétique dans 6 mois et le projet de création d’une communauté européene de l’énergie. Pas de sortie du nucléaire à l’ordre du jour.

>>La réduction ambitieuse des émissions de gaz à effet de serre , et la perspective d’une taxe carbone aux frontières de l’Europe, la meilleure élève en la matière

>>La fiscalité verte avec une extension du bonus malus dans tous les domaines , sur tous les produits et une Banque nationale d’investissement dans l’économie verte.

>>La renovation thermique des logements anciens (  un million par an) Cécile Duflot est aux manettes.

>>.Préservation de la biodiversité avec en perspective une Agence nationale de la biodiversité ( lutte contre la disparition de certaines espèces comme les abeilles)


Il ne s’agit pas à proprement parler d’une véritable planification écologique comme le propose le Front de Gauche, raison pour laquelle il serait prétentieux de prétendre ,comme le fait Cécile Duflot, qu’il s’agit d’un discours « historique « . Il n’est pas certain que l’économie capitaliste  productiviste subisse sans réagir les coups de butoirs de l’écologie , il n’est pas certain que l’écologie affiche l’audace et le courage nécessaire pour affronter  la réalité spéculative des marchés peu soucieuse des questions environnementales . A répéter que la crise est globale, financiére, économique, sociale et environnementale, que tout est dans tout, comme l’ont fait FHollande et JM Ayrault , cela ne conduit pas à faire de la définanciarisation de l’économie une des transformations essentielles de notre modèle de développement et une priorité d’action comme suggère de le faire le Front de gauche dans son programme. Il ne faut pas opposer écologie et économie, déclame le Président pendant que son premier ministre escamote l’aéroport de Notre Dame des Landes, preuve par 9 que « l’écologie ça commence déjà à bien faire »



Bayrou vote Hollande?Qu'en pense Melenchon?

« Bayrou est un républicain (…) le centre n’existe pas (…) que F Bayrou tire dans le dos de la droite , cela me satisfait (…)  » Mélenchon souligne avec satisfaction  que la perspective d’une victoire de F Hollande rend plus palpable les idées du Front de Gauche dont quelques unes , fait-il remarquer au passage, ont été reprises par le candidat président socialiste : la politique de relance économique et le danger des politiques d’austérité qui aggravent la récession en europe, le rôle de la BCE et la possibilité de prêter directement aux Etats, la nécessité pour l’Allemagne de ne pas faire cavalier seul en Europe en croyant à sa bonne étoile, celle qui brille sur le modèle ultra libéral allemand   etc..

Ecoutez JL Mélenchon le 4 mai au micro de Jean Jacques Bourdin

J.-L. Mélenchon – « BFMTV 2012″ 04.05.12 par lepartidegauche

Le prix des valeurs républicaines le centre droit passe chez Hollande

tion d

BAYROUVOTE

Bayrou vote Hollande

Au nom du MODEM  qui a été soutenu au premier tour par plus de trois millions de Français F Bayrou examine les options pour le second tour

Le vote blanc : « ce serait de l’indécision » et l’indécision lui paraît « impossible » compte tenu de la situation actuelle du pays . Marine Lepen qui comme lui s’oppose à l’hégémonie des deux partis majoritaires induit par la bipolarisation de la vie politique, fait quant à elle le choix du vote blanc qui n’est pas stricto sensu le choix de l’indécision mais de l’extrême radicalisation à droite.

Le vote de Sarkozy : il serait en contracdiction avec les valeurs humanistes prônées par le Modem. Pourquoi ? Il répond

« Nicolas Sarkozy, après un bon score de premier tour, s’est livré à une course-poursuite à l’extrême droite dans laquelle nous ne retrouvons pas nos valeurs, dans laquelle ce que nous croyons de plus profond et de plus précieux est bousculé et nié dans son principe.

L’obsession de l’immigration dans un pays comme la France, au point de présenter dans son clip de campagne un panneau « Douane » écrit en Français et en Arabe, qui ne voit à quels affrontements, à quels affrontements entre Français, cela mènera ? L’obsession des « frontières » à rétablir, comme si elles avaient totalement disparu et que nous y avions perdu notre âme, qui ne voit que cela conduit à la négation du projet européen auquel le centre et la droite, autant que la gauche modérée, ont donné des décennies d’action et de conviction ?

Et quant à l’idée que l’école, ce devait être l’apprentissage des frontières, qui ne voit que c’est une déviation même de l’idée d’école, qui est faite au contraire pour que s’effacent les frontières entre les esprits, entre les consciences, entre les époques ?

La ligne qu’a ainsi choisie Nicolas Sarkozy entre les deux tours est violente, elle entre en contradiction avec les valeurs qui sont les nôtres,(…) mais aussi les valeurs du gaullisme, autant que celles de la droite républicaine et sociale. »

Le vote Hollande 
 : Il  s’y résoud  mais pas de consigne de vote, ou presque  en direction de ses électeurs. Il fait le choix de F Hollande « parce qu’il s’est prononcé, de manière claire, sur la moralisation de la vie publique dans notre pays. » Face à la crise, le centriste de droite F Bayrou veut promouvoir le sentiment d’union nationale et non pas de division nationale auquel, il lui semble , pour résumer sa pensée, que  l’extrême droitisation du président de la République sortant a  conduit. Sarkozy est moins apte que Hollande à rassembler , ce qui est un objectif prioritaire à ses yeux face à la crise.

ICI la déclaration de F Bayrou entre deux tours EN VIDEO

Dernier meeting de campagne de N Sarkozyennemi de la classe ouvrière

sarko troca

Premier mai 2012.Discours du Trocadéro
VIDEO Sarkozy aux syndicats : « Posez le drapeau rouge… par publicsenat

COMMENT LES PAROLES PEUVENT DEVENIR DES ARMES

Sarkozy , à l’occasion de la fête internationaliste des travailleurs que symbolise le 1er mai , a organisé au Trocadéro ce qui ressemble  fort à une contre manifestation. Il avait annoncé son droit de manifester pour la fête du « vrai travail » en reconnaissant que l’expression n’était pas très « heureuse » (émission des paroles et des actes) face à la polémique qu’elle a suscitée dans le monde du travail en colère de se voir ainsi délégitimé . Notre Président n’en a cure et le 1 er mai il signe et persiste

-contre les syndicats  » Dans la République ce ne sont pas les syndicats qui gouvernent , mais le gouvernement «  s’est-il exclamé , certes mais l’on ne gouverne pas non plus sans les syndicats qui representent les interets de travailleursLaissez de coté les partis car votre rôle n’est pas de faire de la politique  Votre rôle n’est pas de défendre une idéologie, votre rôle est de défendre les salariés»continue Sarkozy , comme si la syndicalisation n’était pas co-substantielle à la conscience politique, à l’organisation économique et sociale de la cité où  les entreprises occupent une place de choix.

- contre le drapeau rouge symbole de la résistance à l’oppression  » Posez le drapeau rouge et servez la France «  ordonne Sarkozy aux français qui lui tiennent tête et résistent à sa présidence monarchique au service des plus riches et de l’exclusion des plus faibles. Aux yeux de ce candidat-président tout se passe comme si le service de la France était antinomique avec la résistance . Or notre identité démocratique est tout le contraire, elle est l’alpha et l’oméga de la résistance, la résistance contre le pouvoir absolutiste, et c’est pourquoi  la souveraineté du peuple est le principe fondateur de notre organisation collective . L’injonction de déposer le drapeau rouge ne peut être le fait que d’un tyran qui veut passer comme la seule incarnation de la France . Les paroles de ce coté çi de la méditerranée sont les vraies armes de la tyrannie.

– contre le socialisme « Nous ne voulons pas de la jalousie, de l’amertume, de la haine, de la lutte des classes, du socialisme.  » Lui, N Sarkozy serait partisan d’un nouveau modèle social français … le modèle sarkosyste sans les syndicats avec les idées de l’extrême droite  qui caractérisent  l’esprit de division qui l’anime et la posture guerrière qu’il adopte à propos de tout et de n’importe qui (  » Pov con » le paysan, l’ouvrier, l’immigré, l’étudiant, le jeune délinquant) . Qui peut accepter une telle insanité républicaine ?

Cet homme est un malade . En pleine crise des subprimes, il se pointe au forum de Davos et fait un discours où il fulmine les banquiers : il leur explique ce qu’est le métier de banquier ( sic!).  Aujourd’hui il organise une manisfestation contre les syndicats le jour du premier mai, le jour de la fête des syndicalistes et leur fait la leçon : il leur explique ce qu’est le métier de syndicaliste ( resic!). Hier, il passait devant les hauts magistrats et voulait leur imposer une réforme du code de procédure pénale : il leur explique, à l’occasion , ce qu’est le métier de juge ou de magistrat.  Dans ses explications, il dit tout et son contraire, il catégorise les gens en faisant prosperer la division, il jette  la confusion  en mélengeant les logiques et les discours, il donne l’impression de dominer le sujet mais il reste dominé par une vision tout à fait personnelle :  peu importe où il va, il y va , avec une obsession celle du vide, de l’immobilisme, tout ce qui freine sa décision quelle qu’elle soit, bonne ou mauvaise , l’essentiel est d’exister dans l’exercice du pouvoir dans toutes ses facettes, le pouvoir qu’il reconnait dans le regard soumis des uns, les paroles éclairantes des autres, admiratives ou assassines , peu lui chaut .

Cette maladie s’appelle la boulimie du pouvoir , il veut occuper le terrain partout et ne rien se voir imposer, cela donne une forme non républicaine de gouvernement : un président en exercice partisan, un premier ministre phagocyté , des conseillers , des ministres, des députés de sa majorité  et lui même ouvert à une idéologie d’extrême droite : xénophobe, raciste et autoritaire . La forme républicaine de gouvernement est un des fondamentaux de notre constitution . Le non respect de ce principe est un motif d’insurrection du peuple .

Sur la place du  Trocadéro, il a opposé « ceux qui préférent la France à leur parti » à « ceux qui préférent leur parti à la France », le drapeau rouge au drapeau tricolore , les vrais travailleurs aux faux travailleurs etc… C’est de la mise sous influence , ni plus ni moins, comme si celui qui agite le drapeau rouge était capable d’oublier le drapeau tricolore, comme si en dehors du drapeau tricolore toute réunion, toute organisation devenait  séditieuse .

Interrogeons nous , quel est le message de N Sarkozy adressé à ses troupes réunies au Trocadéro . Aprés avoir attaqué les syndicats , leur rôle de corps intermédiaires et leur efficacité sociale, il vient se plaindre devant les français de ce que la CGT sorte de sa neutralité syndicale. C’est lui qui a poussé à l’affrontement et jusqu’à la rupture , par son dénigrement des luttes sociales, ce qui ne l’empêche pas de citer le grand Jaures dans ses harangues tout comme le fait Marine Le Pen pour mieux falsifier leur réaction droitière face aux mobilisations pour plus de justice . Le peuple des travailleurs a compris à qui il avait à faire, il n’a plus peur , le rassemblement de la Bastille y est pour quelque chose . Les travailleurs soutenus par le Front de gauche refusent de servir d’alibi aux discours mystificateurs  ultraliberaux et lepenistes du chef de l’Etat français  qui trahit la mission républicaine qui lui a été confiée, en divisant les français, en les montant les uns contre les autres , en réveillant les vieux démons. Quel bénéfice croit-il en tirer ? Quelle crédibilité croit-il donner à son hégémonique personne en agissant ainsi?

Le vrai visage du sarkozysme est l’antirépublicanisme de son leader . Mais n’ oublions pas ses sbires. Un Claude Gueant ( ministre de l’interieur) déclare, pour tromper son monde, que  le front national  » est  un groupement politique anti-républicain » alors que les idéesdu parti d’extrême droite sont validées au sein de  l’UMP . Un Gerard Longuet (ministre de la Défense, ancien de l’extrême droite) affirme que les frontistes sont devenus des interlocuteurs à part entière , une position non partagée par la droite classique au moins  jusqu’à ce meeting du Trocadéro où les Fillon,  et Morano and Co ont donné le ton au rassemblement . Les pires s’agitent dans l’ombre , le stratège Besson, le porte-plume Guaino. Même méthode , créer la confusion et abuser du peuple français sur son identité politique historique , la République , l’esprit républicain, et le pacte républicain contraire aux thèses d’exclusion de l’extrême droite et de son bouc émissaire: l’étranger. Contrairement à ce que N Sarkosy veut faire croire,   la  République est notre démocratie , la République , toute la République , rien que la République . En l’oubliant Sarkozy est devenu un parjure .

Aprés son discours de Toulouse où il a fait l’éloge des  »  frontières «  du peuple de France, en fait les siennes,   il signe au Trocadéro l’éloge « d’un nouveau modèle social français », en fait le sien . Dans les deux cas il se fait le chantre de la République  alors qu’il en trahit constamment les fondamentaux ( voir l’éditorial du journal Le Monde du 5 mai 2012 intitulé  » vivre ensemble » : c’est  mettre fin, écrit le journaliste, à tout ce qui divise les français, à ce qui met , au delà de la crise, la société sous tension »)  il est grand temps que le diviseur, candidat-président dégage .

26/02/2012 Communiqué de Najat Vallaud-Belkacem PS porte parole

Najat VALAUD-BELKACEM.(PS)

Najat VALAUD-BELKACEM.(PS)

Et quelle parole jugez en vous-même

 » Nicolas Sarkozy l’a compris, il ne gagnera pas l’élection présidentielle à la loyale: son bilan est indéfendable, sa personne est rejetée, il n’a pas de projet et son camp est miné par la division entre ceux qui courent après le Front National et ceux qui pleurent la disparition de la bonne vieille UDF. L’UMP n’existe plus que par la peur panique de perdre le pouvoir.

Une seule stratégie de campagne s’impose : MENTIR ET TRICHER . Le vrai modèle de Nicolas sarkozy n’est pas Angela Merkel, mais un mélange de Silvio Berlusconi et de Vladimir Poutine, avec le vide idéologique de l’un et la brutalité des méthodes de l’autre.

Promettre aux Français salariés modestes 1000 euros de plus sur leur feuille de paie en direct au journal de 20h n’est rien d’autre qu’un abus de confiance, de la vente forcée, une escroquerie.

Le Nicolas Sarkozy qu’on cherche à vendre aux Français est un faux, une contrefaçon, un produit de contrebande imaginé par des cerveaux d’extrême-droite et revendu par des valets sans morale comme Xavier Bertrand, qui ne prennent même plus la peine de justifier l’injustifiable en préférant insulter l’adversaire.

Nicolas Sarkozy a gouverné en bande à part, il fait campagne en bande organisée. Tout un programme, en effet.

Najat Vallaud-Belkacem, maintient ses propos qui font polémique  voir la vidéo ICI

Mise à jour

Selon la Tribune  du 28 mars 2012 «  La montée de Mélenchon, c’est surtout le signe d’une gauche forte » veut croire Najat Vallaud-Belkacem, porte parole de François Hollande et le journal de s’interroger « Le mélenchonisme est-il hollando compatible ? »

L’affaire de l’hippodrome de Compiègne dit l’hippodrome du « Putois »

526791_france-government-reform-sarkozyUne affaire qui pue le copinage de haut vol. De quoi s’agit-il ? L’article de G. Davet et F Lhomme publié dans le journal le Monde du 6 mars 20012 nous donne quelques éléments de réponse que je reprends à mon compte ci-après.

Tout le monde a entendu parler du ministre Eric Woerth, ministre du Budget de Sarkozy puis ministre du Travail, victime, diront certains et non des moindres, d’un harcèlement médiatique dans l’affaire Bettencourt au cours de l’année 2010, année qui s’est terminée par la mise en cause du ministre devant la Cour de Justice de la République (CJR) pour l’affaire dite de l’hippodrome de Compiègne.

Je reviens  un instant sur cette affaire dont le Canard enchainé fidèle à sa tradition d’empêcheur de tourner en rond, a contribué à mettre à jour . Lire la suite

Jean Paul DELEVOYE, homme politique ancien Médiateur de la République nous parle

delevoyeHomme politique de droite ayant appartenu au RPR et à l’UMP, Jean Paul DELEVOYE a été maire d’une petite commune dans le Pas de Calais et Président de l’association des maires de France , député, sénateur puis ministre sous les gouvernements de Raffarin de 2002 à 2004 , et de 2004 à 2011 il a exercé les fonctions de médiateur de la République , il préside actuellement le Conseil économique , social et environnemental . Homme d’expérience,  il porte  sur la société française dans laquelle il a été sa vie durant un acteur majeur , un diagnostic alarmiste , point de vue qu’il exprime dans un livre publié récemment intitulé  » Reprenons nous » aux éditions  Tallandier et dans un interview donné au journal l’Humanité du 18/01/2012

Médiateur de la République il a appris à découvrir tous les dysfonctionnements de la Républiquee et notamment   les doléances   qui  sont remontées du monde du travail et dont il a pris la mesure , à savoir l’anxiété professionnelle et la peur de chacun ne pas pouvoir boucler ses fins de mois qui concernerait près de 15 millions de personnes . « Nous sommes passés ,dit-il d’une société de main d’oeuvre à une société de « cerveaux d’oeuvre » dans une tension de vie matérielle qui n’est plus porteuse d’une promesse spirituelle » (…)  L’espérance communiste a chu avec le mur de Berlin, et l’espérance libérale est tombée avec Lehmans Brothers ( à la suite de la crise financière des subprimes)

Il nous parle du chacun pour soi et de la perte du sens collectif avec la détérioration des pactes de solidarité sociale comme notre systéme de retraite ou notre système de santé et déplore la disparition progressive des perpectives de bien être collectif  qu’ils contenaient . « Les différents gouvernements qui se sont succédés ont glissé vers une vision purement comptable de la société «  et cette tyrannie des chiffres  a , selon lui « généré des mécanismes d’exclusion »

Il en vient donc à examiner les excés du libéralisme  » qui s’expliquent  par l’absence de contre pouvoir face à la trop grande force de la financiarisation »

Il ajoute  » La question de la régularisation est essentielle de même que la prééminence nécessaire du politique dont il faut restaurer le rôle de même que celui du syndicalisme « 

Il conclut  » Le système ne pourra pas perdurer dans cette direction, le capital d’une société , c’est le capital humain et s’il est dévalorisé , les systèmes économiques et politiques les plus solides peuvent êtres menacés. (…) il est essentiel d’apaiser les peuples (…) prenons garde aux risques d’explosion et de déclin de l’Europe »

Etonnant ce constat d’un homme de droite qui met en cause les excés du libéralisme et sa financiarisation outrancière, ce que Sarkozy a contribué à fabriquer par sa politique anti sociale : est-il aveugle à ce point, notre chef de l’Etat,  qu’il ne tienne pas compte de l’expérience même de ses amis politiques ? Il est grand temps qu’il passe la main

Expulsions des roms été 2010 La france a violé le droit européen

sarko et les romsOn se souvient de la polémique engagée au cours de l’été 2010 à propos des expulsions collectives et discriminatoires concernant les roms opérées par le gouvernement français qui se défendait d’avoir respecté le droit européen . Les instances européennes saisies de la difficulté ont affirmé, dans un rapport publié ce jeudi 10/11/2011 que la France avait violé la loi et les droits fondamentaux reconnus aux citoyens roumains ainsi traités ou plutôt maltraités.  Paris est donc  invité ( shame!!!) à prendre les mesures adéquates de réparation et de changement de cap de sa politique. Avez vous remarqué que « Mam » et « Horte.. Feux sur les roms » ne poseront plus sur la photo. C’est toujours ça de pris, comme on dit chez le peuple. Question? à qui le prochain tour ? RDV 2012

ICI SUR  20 MINUTES http://www.20minutes.fr/politique/821304-roms-paris-rappele-ordre-instance-europeenne

voir mes precedents billets sur le dossier des roms

16/09/2011 http://christian.nannini.free.fr/?p=3100  » la france n’est pas dans les clous « 

19/09/2011 http://christian.nannini.free.fr/?p=3193 « Hrevé Morin avocat de la défense d’Orte …feux sur les roms »

7/11/2011 http://christian.nannini.free.fr/?p=3673 Orte …feux sur les roms (suite)

Lu: Hélène Bekmezian ( journaliste LM)Sarkozy face aux banquiers 2008-2011

Le secteur bancaire freine des quatre fers face   aux recommandations  de N Sarkozy depuis septembre 2008 et le début de la crise des subprimes avec la faillite de Lehmans brothers

ICI l’article du journal LM du 3/11/2011 http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/03/sarkozy-et-les-banques-trois-ans-d-avertissements-et-de-rappels-a-l-ordre_1597649_823448.html#ens_id=1539096