Archives pour la catégorie Parents et enfants

Documentaire : « L’ île aux enfants de l’exode » un reportage sur les migrants qui fuient la Syrie et la guerre

lile-aux-enfants-de-lexode-280x158Après la publication, l’année derniere,  de la photo du petit Aylan gisant sur une  plage, victime de la tragédie de l’exode

Diffusion , a ne pas manquer , mardi 2 février à 23h10 dans l’émission « Infrarouge » sur France 2. » du documentaire  » l’ile aux enfants de l’exode » qui fait parler les enfants de l’exode , et illumine le lien humain à la vie, à cache-cache avec la mort et  les souffrances .

Vous pouvez En avant premiere  CLIQUEZ   ICI http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/video-regardez-en-avant-premiere-le-documentaire-lile-aux-enfants-de-lexode_1290579.html

mise à jour 3/02/2016 : La vidéo n’est désormais plus disponible .  FRANCE 2 TV laisse ses commentaires

 » Nous l’avions presque oublié. »

Chaque jour, ils sont des centaines à débarquer de Syrie, d’Irak ou encore d’Afghanistan sur l’île de Lesbos, à quelques kilomètres de la Turquie. La Grèce et ses îles constituent le principal point d’entrée en Europe des migrants et réfugiés du Moyen-Orient.  Eux aussi ont vécu la peur, la fatigue, le péril de la traversée. Mary, 5 ans, raconte ainsi son voyage en bateau : « On a marché sur l’eau et personne nous a aidé », dit-elle. Oussama décrit lui « l’horreur de la guerre en Syrie ». Jumana, elle, se montre très affable face aux journalistes. « Allez, pose-moi des questions ! » réclame-t-elle.

 » La politique, la guerre et les médias sont affaires d’adultes, mais ils sont là, pour qui veut les voir, ballotés dans cet exode aux dimensions bibliques, dans cette odyssée qu’ils n’ont pas choisie.(…)  Lesbos, cette île mythologique à 8 kilomètres du littoral turc, est leur principal point d’entrée en Grèce. La plupart voyagent avec leurs parents. Ils fuient la même guerre que les adultes, les mêmes camps, les mêmes dangers, la même misère.
Eux aussi ont abandonné une maison, un quartier, une famille et des amis. Eux aussi ont vécu la peur, la fatigue, la promiscuité, le péril de la traversée. Parce que l’enfance reprend encore le dessus, ils oublient l’avant et l’après, et s’oublient dans l’instant en jouant sous une tente, pendant que leurs parents se démènent pour arracher un laissez-passer.  Mais derrière ces instantanés, une autre scène affleure. Des appartements éventrés, des proches disparus, des écoles clandestines… Certains n’ont connu que la guerre.  Masqués par les statistiques ( voir etude EUROPOL çi dessous) On ne les a pas entendus sur les chaînes d’information. Ils sont pourtant les premières victimes et les meilleurs témoins d’une guerre civile et totale. Des désordres tragiques du monde d’aujourd’hui. Pour la première fois, L’Île aux enfants de l’exode leur donne la parole. Ces mots d’enfants sont parfois plus crus que les mots d’adultes. Mieux qu’un discours ordonné, mieux qu’un empilement de faits, ils racontent les non-dits, les ambiances, les émotions. Ils nous disent l’indicible de la guerre. Ces paroles font du bien. À ceux, peut-être, qui les lancent, mais aussi à ceux qu’elles percutent. Elles désarçonnent, émeuvent et questionnent. Tant elles nous ramènent d’un coup à l’humain. »

La case Infrarouge invite les téléspectateurs à réagir et commenter les documentaires en direct sur twitter via le hashtag #infrarouge

Source : Un documentaire inédit écrit par Sarah Lebas, Réalisé par Sarah Lebas et Cyril Thomas, Produit par Guylaine Loquet et Patrice Lorton, Une production Capa Presse, Avec la participation de France Télévisions .Unité de programmes documentaires : Fabrice Puchault, Barbara Hurel, Danièle Bénichou et Anne Roucan

 

Pioche internet en annexe:

Europol estime que les mineurs isolés c’est à dire sans accompagnement sur la route de l’exode disparaissent en grand nombre sans doute victimes de prédateurs en tous genres Cliquez ICI http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/plus-de-10-000-enfants-migrants-ont-ete-portes-disparus-en-deux-ans_1293565.html

 

Tentative de suicide manquée : mère-fils ?a suivre

Le titre dans le Dauphiné libéré  » il poignarde sa mère pendant son sommeil » a attiré mon attention : on touche ici à un tabou .

Les faits ont été commis , dans la nuit du 23 au 24 octobre 2015, à Vallouise dans les Hautes Alpes où la mère et le fils, d’origine marseillaise , étaient venus passés le week -end  dans la résidence secondaire de la famille. Le père était resté à Marseille où le fils, 39 ans ,  et les parents habitent ensemble habituellement.

L’auteur de ce geste  meurtrier a lui même alerté les pompiers pour qu’ils viennent porter secours à sa mère entre la vie et la mort . Le pronostic vital de la victime, agée de 59 ans est engagé, elle  a été  hospitalisée en urgence au Centre hospitalier de  Briançon .

Les militaires de la Gendarmerie de la Brigade locale de l’Argentière -la-Bessée et de la brigade de recherches de Briançon, chargés de l’enquête, ont appréhendé le suspect dont les premières explications sont énigmatiques . Il aurait eu ce soir là le projet morbide de mettre fin à ses jours comme à ceux de sa mère à qui il a porté , pendant qu’elle était endormie, deux coups de couteau , l’un au cou et l’autre au  thorax . Après ce geste il aurait renoncé à se tuer. Il n’était apparemment pas sous l’influence de l’alcool ou de la  drogue, les analyses ultérieures  permettront de le confirmer ou non  . Il n’était pas suivi au plan psychiatrique ou psychologique et exerçait une activité professionnelle régulière.

Les premiers renseignements sur cette famille ne sont pas défavorables . Cependant , s’agissant d’un drame familial,  les enquêteurs seront vraisemblablement conduits à approfondir le système familial tel qu’il fonctionnait ou dysfonctionnait et la nature des relations entre ses membres. Une telle approche sera sans doute utile pour expliquer le geste de ce fils , frappé de l’indignité d’un des derniers tabous qui nous gouvernent .

Le meurtre  ou sa tentative , avec cette circonstance qu’il  a été commis sur un ascendant , est puni de la peine la plus haute dans notre droit ,  la réclusion criminelle à perpétuité.

 

 

 

INITIATIVE CITOYENNE : financer un film sur la beauté et l’harmonie, une urgence écologique

libres

« Libres  » est le titre du film réalisé par  le cinéaste Jean Paul JAUD   comme une urgence environnementale et co produit avec son épouse Béatrice . Il leur manque 200 000 euros pour mener à bien leur projet de distribution  et être au RDV de la « Conférence Climat 2015  » qui se tiendra à Paris en  décembre 2015. Pour ce faire , ils font appel à la finance participative et solidaire .

Pour financer le film RDV http://jefinance.libres-lefilm.com

 

En cliquant sur l’image vous tombez sur  une courte vidéo de Jean Paul et Béatrice qui nous expliquent les ressorts de cette initiative  et l’histoire du film : un film documentaire sur les enjeux écologiques planétaires, en balance   la folie qui hypothèque  l’avenir des enfants , et la musique comme fil conducteur qui les lie et les rapproche  dans un lien universel et fraternel .