Affaire FILLON : ce qui n’est pas interdit n’est pas forcément autorisé .

Né en 1954 François Fillon est un homme politique qui a fait carrière en exerçant différents mandats locaux dans la région des pays de la Loire notamment à Sarthe , ainsi que des mandats nationaux comme sénateur ou député ,  avant de devenir ministre sous différents gouvernements de droite et premier ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012.

C’est un chrétien à titre privé et un conservateur ordo-libéral au plan politique.

Son entrée  à Matignon ne passait  pas inaperçue à l’époque lorsqu’il déclara, sans prendre de pincettes   » être à la tête d’un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier ». Nicolas Sarkozy au lieu de lui dire  » casse toi pov’ con »  l’a convaincu de prendre son mal en patience en le maintenant durant tout le quinquennat à ses cotés comme » simple collaborateur « . Après avoir bataillé contre Jean Francois Copé au sein de son parti après le défaite de Nicolas Sarkozy aux présidentielles de 2012 gagnées par François Hollande , il fallait s’attendre à voir F Fillon se présenter aux primaires de la droite qu’il remportait haut la main contre Alain Juppé  en novembre 2016. Il devait se voir déjà Président de la République ,le bougre, lorsqu’il alla , quelques jours plus tard , faire sa génuflexion devant Angela Merkel toute prête à le canoniser comme l’ensemble des médias … sauf un  » Le Canard enchainé » journal satirique spécialisé dans le décryptage des gens de pouvoir et de leurs vérités cachées.

Parlons de la vérité, puisque  l’honnête M Fillon , grand officier de la Légion d’honneur en avait  son cheval de bataille électoral  au point que celle  chargée de sa communication Anne Méaux se répandait dans les médias sur le pouvoir de la vérité  et de la capacité de son candidat à expliquer  face à tous ceux qui truquent et ne disent pas la vérité aux gens .

Alors l’ affaire Fillon , le  Pénélopegate, c’est quoi  ?

Mme Pénélope Fillon a été employée et rémunérée comme assistante parlementaire de son mari  de 1988 à 1990, de 1998 à 2000 , et de 2012 à 2013 et comme assistante parlementaire du suppléant  Marc Joulaud de 2002 à 2007 .  Les révélations du  » Canard  » fin janvier 2017 portent  notamment sur des faits d’emplois fictifs  susceptibles d’être imputés à F Fillon  et Marc Joulaud à propos de Mme Fillon , laquelle assurait en 2007 lors d’une interview à un journal britannique n’avoir jamais été l’assistante parlementaire de son mari.

Des le 25 janvier 2017 le Parquet de Paris , via le Parquet national financier  ouvrait une enquête en saisissant l’Office Central de lutte contre la corruption et les infractions financières ( OCLCIFF) Au bout d’un mois d’enquête , des raisons sérieuses de suspecter  que le montant total des  salaires versées à hauteur d’environ 800 000 euros à Pénélope Fillon n’avait pas de contrepartie réelle,  conduisaient  les magistrats à ouvrir le 27 février 2017 une information judiciaire avec  réquisitoire  introductif  contre X du chef notamment de « détournements de fonds publics, recel , trafic d’influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité sur la transparence de la vie publique .

Notons que Fillon , ce grand garant de l’éthique , avait voté contre cette loi sur la transparence de la vie publique , prise par le gouvernement Hollande en réaction à l’affaire Cahuzac .

 

 

 

 

 

 

s vient à sa rescousse en allégeant sa responsabilité politique pour l’avenir , celle d’un simple « collaborateur  » et non d’un « premier ministre  » en charge de diriger l’action du  gouvernement ( art 21 de la Constitution du 4 octobre 1958) lequel gouvernement  « determine et conduit la politique de la Nation ( art 20 ) 

Demorand et son équipe sert un magnifique interview à Mélenchon

Excellent exercice journalistique , où chacun ( intervieweurs et interviewé) a pris sa part , bon pour la démocratie et bon pour tous ceux  qui ne connaissent pas ou peu ou mal  le candidat Mélenchon.

En effet Les journalistes de France Inter lors de l’émission  » questions politiques » ont su permettre à JL Mélenchon de préciser sa vision présidentielle du monde actuel et le rôle qu’il réserve à la France dans le contexte de la mondialisation financière et de la destruction de notre écosystème sous l’emprise d’un libre échange qui est loin d’ aboutir à un partage équitable des richesses , à l’interne comme  à l’externe des Etats Nations . La France est en panne démocratique,  raison pour laquelle la constitution d’une 6ieme République marquerait la Présidence de Mélenchon si celui ci accédait à cette magistrature suprême .

Laïcité plutôt que communautarisme , transition écologique et écosocialisme plutôt que capitalisme financier , la diplomatie plutôt que la guerre , tels sont les axes de reflexion autour desquels s’ajustent ses propositions .

Quant à la division de la gauche , question centrale selon Demorand, qui ramène le débat sur la  campagne électorale,  » elle ne vient pas des personnes, des égos » , se plait à dire JL Mélenchon  qui poursuit  » ça vient d’une différence sur le fond du programme »( voir les explications de Mélenchon sur ce point à partir de l’indice 54. )Ainsi la rupture avec le PS n’est pas une posture , elle fonde l’espoir primo en un consensus majoritaire avec les français pour une autre politique à la hauteur des enjeux locaux et internationaux, secundo en un  changement de cap civilisationnel et une rupture qui s’impose  avec le capitalisme de l’argent . Il suffit d’y croire et de convaincre c’est l’ambition légitime d’un homme qui a placé sa vie au service des autres .

Revue de la semaine #9 JLM2017

Jean-Luc Mélenchon  rappelle que la programmatique de « France Insoumise » , sous le titre « l’avenir en commun  » vient de sortir en librairie pour 3 euros . Il invite tous ceux qui soutiennent sa campagne à monter des points de vente . Il revient sur le développement de sa chaîne Youtube et sur sa rencontre avec David Chabant de la chaîne Ganesh2 à Bordeaux. Il détaille également les mesures les plus dangereuses du programme de François Fillon avant d’évoquer un sujet dont personne ne parle : la disparition des animaux pollinisateurs.

JLM France Insoumise ;Mélenchon à Copenhague 20161122

 

Le 19 novembre 2016, Jean-Luc Mélenchon s’exprimait à Copenhague, au Parlement danois, lors d’une nouvelle conférence pour un plan B en Europe où il expliquait qu’en cas de victoire électorale il s’opposera , en tant que nouveau Président de la République française , à la politique d’austérité de l’Union Européenne et plaidera pour la sortie des traités de discipline budgétaire ( 2012) ( Plan A). Il s’opposera à la ratification des  traités de libre échange envisagés entre l’UE-Canada (CETA) et l’ UE-États-Unis (TAFTA), et à création d’une Europe de la Défense porteuse d’une logique de guerre .

S’il parvient à conquérir le pouvoir et à diriger le pays , la gouvernance conservatrice  de l’UE ,  peut le contraindre à sortir du mécanisme actuel ou à venir ( un nouveau traité serait en cours de négociation porté par les 5 présidents de l’Union Européenne -)L’hypothése est envisagée , c’est le plan B, la sortie de l’Europe  avec les pays européens qui se seraient ralliés à la cause .

Pour le moment il dénonce les prétentions des instances européennes à consolider la construction du marché unique et de la monnaie unique sans égard pour la démocratie sociale rangée au placard face aux défis de la mondialisation financière . Ni Etat fédéral, ni retour à la souveraineté des Etats pleine et entière , l’UE marche , masquée,  vers plus d’integration , elle devient une menace pour la démocratie des peuples.( le  » non » français à la Constitution européenne détourné par la ratification du traité de Lisbonne, la mise sous tutelle de la Grèce par une Troika européenne, l’ordo libéralisme allemand, ou la manière d’imposer  l’euro fort allemand  qui a fait fuir le Royaume Uni ))

La refondation de l’Europe est à l’ordre du jour , il devient urgent de connaitre ce qui se fabrique à ce sujet et se range dans les cartons , y compris ceux  de France Insoumise.

 

 

 

 

JLM 2017 France insoumise : Mélenchon à Boulogne sur mer 20160927

logo-orange-bleu

Mardi 27 septembre 2016, Jean-Luc Mélenchon tenait une réunion publique à Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais.Il est allé dans tous les sens du discours politique dont il sait utiliser toutes les arcanes  pour convaincre . Il sait qu’il doit convaincre , la tâche est rude car il  nous livre, avec la conviction et la franchise qu’on lui connait ,  le déroulement d’une pensée « civilisatrice » qui déborde le cadre étroit d’une élection politique attachée à un territoire ou une société donnée , une pensée qui épouse les circonvolutions de la modernité actuelle en perte d’humanité . Il prône le retour à l’humain, et choisit la rupture avec la pensée économique dominante qui favorise  un modèle de développement financiarisé à outrance, oublieux de ce qui rend « civilisé » plutôt que  » barbare » dans les liens qui nous unissent aux autres ou à la nature . Les déflagrations guerrières de par le monde ,comme les défis écologiques de notre Planète ne nous rassurent guère.

JL Mélenchon apporte sa  contribution en dessinant un « Avenir en commun » propice à une implication populaire , et cette implication passe par une révolution citoyennne , le choix par le peuple d’un changement de cap .

Comme il a pu l’expliquer en d’autres lieux, et caractériser ainsi son entrée en campagne électorale, il s’agit pour lui de mettre en avant  » une idée de la civilisation humaine «  , car  » il faut rompre avec ce monde pourri «  . Certes ce constat fait trembler il a le mérite cependant de renvoyer à une responsabilité chez ceux qui nous dirigent. Alors on voit poindre ici ou là, l’expression   » pas si pourri que ça , le monde, qu’est ce que vous racontez », pire elle résonne comme un inévitable et incompréhensible déni de réalité .

La logique pédagogique, la logique de communication ou de propagande ( peu me chaut du qualificatif que l’on donne) ) du candidat Mélenchon est de laisser voir sa confiance dans la démocratie en s’engageant de toutes ses forces dans le débat politique, d’y affirmer une conviction politique, celle guidée par les rapports de force, de donner un sens écologiste et social à son combat politique et surtout de convaincre d’une nécessité : éveiller la conscience politique trop souvent endormie dans le consumérisme ambiant .

JL Mélenchon  peut sans forfanterie ni  boutade  interpeller les citoyens en ces termes » comme vous me voyez, je suis comme ça , demain si vous m’élisez vous n’aurez pas de surprise »

Si vous ne voulez pas avoir des surprises alors écoutez  le :  priorité aux plus démunis, priorité à l’humain dans un monde qui déshumanise , et priorité à la démocratie , à la souveraineté populaire … mais que chacun prenne sa part , ce n’est pas lui qui va tout faire, tout régler  . La révolution citoyenne est à ce prix et ceux qui veulent consommer de la résistance avec peu d’engagement en seront pour leurs frais .